Dec.21

Choisir, installer et domotiser son système alarme: l’alarme du geek connectée au poignet et dans les nuages – 1ère partie

maison_cadenasAvec l’achat de la maison nous voulions être équipé d’un système d’alarme pour avoir l’esprit tranquille. En effet il est toujours plus rassurant d’avoir un “ange-gardien” qui veille sur la sécurité de la maison que l’on soit à l’extérieur ou à l’intérieur, lorqu’on dort par exemple.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 1 cambriolage en France toutes les 90 secondes, pour 80% d’entre eux en pleine journée et 20% la nuit. Dans 80% des cas c’est par la porte d’entrée qu’ils passent. Mais surtout 95% des cambrioleurs prennent la fuite en cas de déclenchement d’une alarme.

L’alarme aura donc un rôle dissuasive (il est plus simple de s’attaquer à une habitation dépourvue de système de sécurité surtout quand on sait que moins de 10% des habitations ont une alarme) et limitera le temps des voleurs s’ils parviennent tout de même à entrer (l’alarme les fera fuir très rapidement).

De plus un système d’alarme est très rassurant : si elle ne bouge pas c’est qu’il y a personne, pas besoin de se lever en pleine nuit, la peur au ventre, parce qu’on pense avoir entendu un bruit inhabituel Souriresecurite_maison

Et encore, faut-il avoir une entière confiance en son système d’alarme. Car s’équiper d’un tel système peut représenter un certain coût. Personnellement, mieux vaut ne rien n’investir qu’investir dans un système peu fiable. Soit ça marche à 99,99% soit on n’installe rien !

Dans cet article nous reviendrons sur les généralités d’un système d’alarme, les différentes solutions proposées sur le marché. Nous verrons comment installer sa propre alarme et comment la connecter à son système domotique et la piloter depuis son smartphone, sa montre, ou même analyser ses habitudes sur le Cloud.

Qu’est-ce qu’une alarme ?

Concrètement une alarme est un dispositif électronique composé de différents éléments :

  • Des capteurs dont le rôle est de détecter les intrusions (ou incident domestique, comme le feu, le gaz, les fuites d’eau, etc.). On retrouve deux principaux types de détecteurs d’intrusion :
    • Les détecteurs périmétriques autrement appelés détecteur d’ouverture de porte/fenêtre. Constitués d’un contacteur magnétique (ILS), ils permettent de savoir si une porte ou une fenêtre est fermée ou ouverte.
    • Les détecteurs volumétriques ou détecteurs de mouvement qui permettent de détecter le mouvement dans une pièce ou un jardin. Les détecteurs classiques sont basés sur de l’infrarouge pour détecter la chaleur. Les détecteurs plus évolués combinent différentes technologies (IR, hyper-fréquence, détection de forme, etc.) pour accroitre la fiabilité.
  • Des avertisseurs qui se mettront en service lors d’une alarme. Il peut s’agir d’un flash lumineux, de sirène intérieure ou extérieure, de transmetteur téléphonique/GSM, etc.
  • Des contrôleurs pour activer ou désactiver l’armement du système. Il peut s’agir de carte magnétique ou RFID, de claviers, télécommandes, etc.
  • Enfin la centrale en elle-même, le cœur du système connectant les capteurs, les avertisseurs et les contrôleurs. Sur certaine alarme, la centrale est intégrée au clavier principal.

Organisation d'une alarme (source: http://www.gas-securite.com/)

Les capteurs sont organisés en zone. Une zone est une unité logique réunissant un ou plusieurs capteurs. Concrètement on peut voir une zone par pièce. Par exemple le capteur de mouvement du salon est associé à la zone “Salon”. Deux détecteurs périmétriques installés sur deux fenêtres de la cuisine peuvent être connectés sur la même zone “Fenêtres Cuisine”.

Chaque système d’alarme peut gérer un certain nombre de zone. L’idée est donc d’exploiter un maximum les zones pour identifier les capteurs unitairement. Par exemple il est important de différencier le capteur du salon de la cuisine en utilisant deux zones différentes. Cependant, on peut utiliser la même zone pour deux capteurs de fenêtre dans la cuisine, car on pas besoin de différencier la Fenêtre 1 de la 2 !

Une fois tout ce beau monde connecté, on pourra armer ou désarmer le système selon plusieurs configurations (armement totale, armement partielle, armement de nuit, etc..). En cas de détection d’un des capteurs, et selon le mode d’armement et la configuration, l’alarme déclenchera automatiquement les avertisseurs ou laissera quelques secondes à l’utilisateur pour s’identifier et désarmer le système.

Quelles sont les différentes solutions ?

On a plusieurs solutions pour mettre en place un système d’alarme.

Déjà on a le choix de l’acheter ou de la louer avec un service de télésurveillance.

Bien entendu dans la 2ème solution vous n’avez pas la main : on vient vous l’installer, chaque année un technicien contrôlera son fonctionnement et vous vous contenterez du matériel mis à disposition. Je ne suis pas très adepte des solutions avec télésurveillance où de toute façon à un agent ne peut entrer chez vous que s’il y a infraction depuis la voie publique. De plus le délai d’intervention n’est pas très clair ! Je préfère personnellement confier les clés à des proches ou des voisins pour intervenir chez moi en cas d’absence.

La location peut cependant avoir du sens pour une habitation en location. Typiquement si vous louez un bien immobilier pour deux ans, plutôt que d’investir dans une alarme, vous pouvez souscrire à un contrat de télésurveillance. Comptez 15 à 50 euros (voir plus) en fonction de la prestation choisie.

Si vous comptez rester dans votre habitation, alors préférez investir dans un système d’alarme de qualité. Vous allez avoir choix entre :

  • Une simple alarme
  • Une alarme / domotique multifonction

A cela je vous invite à lire l’article sur le site d’Abavala : La domotique peut-elle assumer le rôle d’une alarme? ainsi que mon commentaire sur le site.

La réponse est clairement non car les systèmes domotiques ne sont pas conçus pour cela ! Un système d’alarme doit avoir une fiabilité proche du 100% ce que ne permet pas un système domotique. Plus un système propose de fonctionnalité plus sa fiabilité diminue ! Une simple calculette est plus fiable qu’un ordinateur car le degré de complexité est bien plus important !  Il est évident qu’un système domotique est plus complexe qu’un système d’alarme qui se résume à « surveiller » des boucles, donc forcément le risque de défaut est plus important !

Comme je l’explique dans ce commentaire, je pense qu’un système d’alarme, pour être fiable, ne doit faire que ça ! Bien entendu notre but (pour un geek du moinsClignement d'œil) est de connecter l’alarme à sa domotique. L’idée est donc d’avoir une API/passerelle permettant de faire communiquer un système d’alarme avec un système domotique sans compromettre l’intégrité de l’alarme. Nous détaillerons ce point un peu plus bas dans cet article.

Rien qu’avoir une notion de « plugin » pour exécuter des modules tiers mis à disposition d’un marketplace est en soit une faille de sécurité…. Indispensable pour une box/système domotique, mais complètement « fou » pour un système d’alarme !

Exit donc les systèmes “à tout faire” type les Blyssbox de Castorama, MyFox ou autre système à base de domotique (ZiBase, Vera, Fibaro HC & co). Toutes ces box n’atteindront jamais le niveau de fiabilité et de sécurité d’une véritable alarme (d’un certain standing tout de même, ne prenons pas l’alarme à 3 sous non plus).

Ceux sont des box très bien pour faire de la domotique (avec chacune leurs avantages et inconvénients). Pour ma part j’utilise une Vera Lite uniquement comme passerelle Z-Wave, l’ensemble de l’intelligence de la maison est développée sur une technologie maison (nommée Constellation) et utilise l’API HTTP/rest de la Vera pour piloter les équipements ZWave. Mais toutes ces box ne peuvent pas assurer la fonction d’alarme de façon fiable !

Enfin deux technologies vont s’offrir à vous dans le choix de votre alarme :

  • Les systèmes filaires
  • Les systèmes sans-fil

Ma réponse est sans hésiter : un système filaire !

Pourquoi un système filaire ?

Commençons par les ou du moins le principal inconvénient d’un système filaire : les fils !!

wired_vs_wireless

Je suis un grand adepte du sans-fil, idéal pour communiquer sans passer par un tas de câble (petit clin d’œil à mon logiciel Stream What You Hear) mais deux exceptions à la règle :

  • Le réseau Ethernet en RJ45 : indispensable de nos jours pour transférer des volumes de plus en plus importants, assurer la fiabilité de la connexion et des fonctions comme le WoL.
  • Le réseau de l’alarme : indispensable pour assurer la fiabilité et sécurité.

Ainsi en emménageant dans notre maison, mes deux 1ères missions auront été de tirer plus de 600 mètres de câbles (300 mètres de câble RJ45 Cat-6a S-FTP, 200 mètres de câble d’alarme blindé et 100 mètres de cable audio). Il est clair que ce n’est pas chose facile surtout quand on ne veut voir aucun câble (bon courage pour les saignéesSourire).

Mais une fois tirés, les câbles assurent un meilleur service qu’une transmission sans-fil ! Tout dépend de ce qu’on a besoin de faire. Du sans-fil comme le ZWave pour la domotique c’est parfait, par contre si on a besoin d’une fiabilité proche des 100% ça ne le sera pas ! Idem pour le Wifi c’est parfait pour surfer depuis son PC, Smartphone ou tablette, mais si on a besoin de connecter un serveur 24h/24, ça risque plutôt d’être bancal comme solution.

Concrètement c’est quoi le problème d’une alarme sans-fil ? (par ordre d’importance).

  1. C’est plus cher
    • Forcement il y a de l’électronique en plus pour assurer la transmission, çà engendre donc un cout supplémentaire pour chaque périphérique et donc une facture totale bien plus élevée que l’équivalent en filaire
  2. C’est (souvent) moins sécurisé
    • Lire How Thieves Can Hack and Disable Your Home Alarm System
      • Two researchers say that top-selling home alarm setups can be easily subverted to either suppress the alarms or create multiple false alarms that would render them unreliable. False alarms could be set off using a simple tool from up to 250 yards away, though disabling the alarm would require closer proximity of about 10 feet from the home.
    • Les transmissions radio ça s’interceptent plus facilement que par câble (besoin d’un accès physique)
    • Avec une simple carte RTL-SDR on peut capter les transmissions et sur certain système, elles ne sont même pas cryptées ou protégées. On y trouve les mots de passe passés en clair ! Super
  3. C’est propriétaire et/ou moins pérenne
    • Les systèmes ont tendance à être propriétaire. Si vous achetez du Diagral vous devez tout acheter en Diagral, il n’y a rien d’interopérable (sauf pour des standards comme le Zwave à la limite)
    • De ce fait se pose la question de la pérennité du système. Si d’ici 10 ans un de vos détecteurs, ou autre pièce est en panne, que faire si la marque a fermé depuis : tout changer ?
  4. Ça fonctionne à pile
    • Ainsi il faudra régulièrement passer sur chaque périphérique pour remplacer les piles, et plus vous avez d’équipement, plus vous aurez de boulot
  5. Le brouillage
    • A mon sens, le principal défaut d’un système sans-fil. Que se passe-t-il quand on brouille le signal ?

Il est très facile de trouver sur internet des brouilleurs (jammer) sur des sites chinois. Bien que l’usage soit interdit en France, on trouve ce type de matériel très facilement sur internet. Pour moins de 50 euros vous disposez d’un brouilleur portable.

Jammer portable CDMA/SM/DCS/PCS/3G/4G-LTE/GPS/Winmax

Il suffit d’en prendre un avec une bonne puissance d’émission pour brouiller une large zone (plusieurs mètres) dans le range de fréquence de l’alarme à brouiller. Avec la réglementation européenne, les alarmes (ou tout autre équipement utilisant les RF) fonctionneront soit sur la bande des 433 Mhz (comme la plupart des systèmes d’ouverture de porte, capteurs météo, etc.) ou la bande des 868 Mhz comme le ZWave. Le problème c’est qu’on trouve des brouilleurs pour la bande des 433 Mhz, pour le CDMA (850 à 894 Mhz donc couvrant donc les fréquences en 868 Mhz), le GSM (925-960MHz), le DCS/PHS (1805-1880MHz), la 3G (2100-2170MHz), le Wi-Fi (2400-2500MHz) ou encore le GPS (1500-1600 MHz).

A ce sujet, vous pouvez lire une belle expérience de neutralisation des alarmes domotiques Z-Wave. On y découvre comment un simple brouilleur rend une alarme (ou système domotique dans ce cas) complètement aveugle !

Alors bien sûr certaines alarmes sont équipées d’un “système antibrouillage” ! Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Car un brouillage c’est un brouillage, comment une alarme peut encore communiquer normalement alors que la fréquence est brouillée ?

En fait, elle ne peut plus communiquer donc elle déclenche une alarme de brouillage ! Ce n’est pas vraiment un système d’antibrouillage, mais plutôt un détecteur de brouillage. Si la communication est perdue avec les équipements, à la suite d’un brouillage par exemple, elle ne peut plus assurer la protection du bâtiment et donc se déclenche.

Mais que faire si on brouille le signal devant chez vous juste pour vous embêtez ? Pas très agréable de se réveiller (ainsi que le voisinage) en pleine nuit parce qu’on a brouillé votre alarme! Une fois, deux fois trois fois et il est fort à parier que vous débrancherez votre alarme pour ne plus être dérangé par ces soi-disant “déclenchements intempestifs” !

Ainsi pour être sûr qu’on ne puisse pas déclencher votre alarme sur demande ou la rendre “aveugle”, pour ne pas à avoir à changer des piles chaque année et pour avoir un haut niveau de sécurité et de fiabilité dans la transmission des informations, optez pour du filaire si vous avez la possibilité de tirer des câbles.

Pour finir, côté budget, comptez 20 à 60 centimes du mètre pour du câble blindé de 4 à 20 fils.

Mes besoins, mon choix

Mes besoins :

  1. Un budget raisonnable (ne pas investir plus de 1 000 euros)
  2. Une couverture totale (toutes les portes et fenêtres doivent être équipées d’un détecteur périmétrique pour être averti de toute intrusion à la source + différents capteurs volumétriques dans les pièces principales et point de passage).
  3. Une alarme fiable à 99,99% et sans maintenance, exit donc les box domotiques et systèmes sans fil ou alarme/détecteur bas de gamme à trois sous.
  4. Prendre en compte mes chats Clignement d'œil
  5. Avoir une API (afin de piloter l’alarme en entrée comme en sortie depuis mes propres programmes sans compromettre l’intégrité et la fiabilité du système)

Le plus dur aura été de prendre en compte le critère numéro 5, à savoir pourvoir interagir avec le système d’alarme car peu d’alarme propose cela.

Après une longue étude, j’ai retenu et sélectionné la marque Paradox.

paradox

La société canadienne Paradox conçoit  depuis 1989 des systèmes d’alarme de pointe et innovants réparties en 3 gammes de produits :

  • Magellan : gamme sans-fil
  • Spectra / SP : gamme filaire modulable
  • Digiplex / EVO : gamme filaire haut de gamme

Les gammes filaires ont la possibilité d’intégrer des modules sans-fil de la gamme Magellan par l’ajout d’une passerelle RF (le RTX3).

RTX3

De plus les gammes filaires SP ou EVO peuvent intégrer des capteurs analogiques (boucle d’alarme classique) ou numérique. Ainsi ces deux gammes disposent d’un bus de communication permettant de connecter en série des capteurs reconnus de manière individuelle. Sur les boucles analogiques, une fonctionnalité nommée “ATZ” permet de connecter en série deux détecteurs reconnus comme deux zones différentes en utilisant la même boucle physique (via l’ajout de résistance pour faire la distinction entre les deux).

Côté programmation, on pourra utiliser un clavier pour programmer l’alarme, ou en disposant d’une passerelle USB (le module 307USB) d’utiliser le logiciel WinLoad pour programmer l’ensemble des paramètres de l’alarme depuis son PC avant d’”uploader” la configuration dans le système :

Interface de connexion PC 307-USB

WinLoad

Enfin le plus important, la gamme EVO propose le module PRT3 ouvrant sur un port série (USB ou RS-232) un protocole ASCII qui permet la remontée de tous les évènements produit par le système (zone ouverte/fermée, statut de l’alarme, code entrée, secteur armé/désarmé, défaut quelconque, etc.), l’interrogation de l’état (Request) des zones, secteurs, utilisateurs et l’armement ou désarmement du système.

Module PRT3

Pile-poil ce qu’il nous faut! Passons à l’installation.

L’installation

Pour ma part j’ai donc opté pour le système EVO192 permettant de gérer jusqu’à 8 secteurs, 999 utilisateurs et 192 zones. Bref, on est large pour une maison !

EVO192

Sur le nombre de zone, le système est capable de gérer 192 zones au total mais sur la carte vous n’avez que 8 zones physiques pour connecter vos capteurs analogiques (ou 16 si vous activez la duplication des zones ATZ). Les autres zones pourront être affectées à des capteurs numériques connectés sur le bus ou à des cartes d’extension comme les ZX1, 4 ou 8 qui sont des modules connectés sur le bus et qui mettent à disposition des entrées de zones analogiques.

APR-ZX8

Il vous faudra rajouter un boitier métallique équipé d’un tamper (capteur d’ouverture du boitier), un transformateur 16V/AC et une batterie 12V pour assurer la protection en cas de coupure de courant.

Pour rendre l’alarme connectée, il faudra ajouter le module PRT3 détaillé plus haut en le connectant sur le “combo-bus” de la centrale.

Côté détecteurs volumétriques, Paradox propose une technologie brevetée de détection combinant IR et Hyperfréquence comme le DM60 ou le DM70 (ci-dessous) insensible aux animaux.

DGP2-70

Pour les portes et fenêtres, installez n’importe quel détecteur certifié grade 3 en prenant soin de câbler la boucle d’autoprotection et ajoutez une résistance de fin de ligne pour une sécurité maximale.

Aussi ajoutez bien évidement une ou plusieurs sirènes intérieures et/ou extérieures (avec batterie). Pour la sécurité, les sirènes doivent être configurées pour sonner si perte de signal (par défaut, la centrale alimente la sirène en 12V. Lors d’une alarme, la centrale “coupe” l’alimentation de la sirène ce qui la déclenche. En cas de sabotage, la coupure du signal provoquera également son déclenchement).

Enfin, pour piloter l’alarme, j’ai opté pour les claviers K656 et le dernier TM50 offrant une tablette murale tactile de 5 pouces.

K656 TM50

Pour résumer le câblage (de gauche à droite) :

  • Bornes “AC” : un transformateur 16,5V / AC
  • Bornes “BELL” : les sirène(s)
  • Bornes “PGM” et “Relay” uniquement si vous souhaitez piloter des équipements (volets, lumières, etc.) en fonction de certains évènements de l’alarme (comme l’alarme sera connectée à notre domotique, ces bornes ne servent à rien dans notre cas).
  • Bornes “AUX” : alimentations des modules (attention pas plus de 700mA au total)
  • Bornes “BUS” : le “combo-bus” (jaune et vert par convention)  pour les dispositifs numérique (détecteurs numériques, claviers, modules d’extension, etc.).
  • Bornes “Z(x)” et ”COM” : boucles analogiques classiques pour les détecteurs analogiques.
  • La borne pour la mise à terre et les 4 dernières bornes pour connecter une ligne téléphonique RTC
  • Enfin n’oubliez pas de connecter une batterie 12V sur la carte puis mettre le courant sur les bornes “AC”

Pour la configuration, connecter le module 307USB en USB à votre PC et la fiche JST sur le connecteur “SERIAL” en haut à gauche de la carte. Lancez WinLoad qui effectuera un scan des différents modules présents sur le bus. Il ne vous restera plus qu’à configurer chacun des modules et déclarer les détecteurs analogiques.

Mon installation (en cours de programmation avec le module 307-USB en haut à droite de la photo) :

Alarme en cours de programmation

La 2ème carte en bas à droite qui émet la petite lumière rouge est le module d’intégration PRT3 connecté par USB à mon serveur. C’est cette carte qui expose le protocole ASCII pour l’intégration de l’alarme dans votre système domotique.

Le logiciel WinLoad, bien que compliqué à prendre en main au début, est très bien pensé et très complet. Il permet de configurer tous les paramètres de la centrale (définition et options de chaque zones, options de la centrale, minuteries, gestion des code utilisateurs et badges, code de rapport, transmission GSM, sorties PGM, etc. etc.).

Pogrammation des zonesConfiguration de la centrale EVO192

Configuration de la centrale EVO192Configuration de la centrale EVO192

Aussi, pour chaque module/détecteur sur le bus vous pourrez éditer sa configuration, comme régler la sensibilité des détecteurs volumétriques ou encore personnaliser les claviers.

Configuration du clavier K656Configuration du clavier TM50

Configuration des detecteurs DM70

Et comme tout est configurable, vous pouvez aussi éditer n’importe quel “label” (étiquette) affiché sur les claviers. Par exemple ici j’ai renommé le “Paradox Security” en “Chikawa Security” (Chikawa étant le nom qu’on a donné au système domotique de la maison Sourire).

Personnalisation des labels

En termes de personnalisation, le clavier TM50 vous permettra même d’uploader sur une carte micro SD vos photos pour l’écran de veille du clavier ainsi que vos plans de maison pour une meilleure visualisation de l’état de vos zones :

P1150498   TM50 : diaporama

TM50 : Spot On Locator   TM50 : page de configuration

Dialoguer avec le système Paradox EVO

Après avoir connecté le module PRT3 au bus de l’EVO192, il devrait être détecté par WinLoad. Un clic-droit pour lancer la programmation du module afin d’activer le port série (USB et RS-232) et le contrôle domotique puis définissez la vitesse la plus élevée (57 600 bauds) :

Activation de la domotique sur le module PRT3

Une fois le module configuré, en le connectant en USB à votre ordinateur, il sera automatiquement reconnu comme un port COM virtuel :

Port COM du module PRT3

Vous pouvez tester son bon fonctionnement en ouvrant une connexion sur ce port avec Putty par exemple.  La requête “RA001” interroge le statut du secteur n°1 (“RA” pour Request Area, suivit du n° du secteur soit 001).

La réponse du système reprend les 5 premiers caractères de la requête suivit de sa réponse. Pour une réponse sur l’état d’un secteur, le module écrira 7 caractères qui se décryptent de la façon suivante :

  1. Etat du secteur : “D” pour Disarmed, “A” pour Armed, “S” pour Stay Armed (armement partielle en mode nuit par exemple), “F” pour Force Armed (armement forcé) ou “I” pour Instant Armed (armement instantané, sans code).
  2. Zone en mémoire : “M” si oui, si non “O” (= OK)
  3. Présence de défaut : “T” (= trouble) ou “O” (= OK)
  4. Etat de l’alarme : “N” (= pas prête) ou “O” (= OK)
  5. Mode de programmation : ‘’”P” (= en cours de programmation) ou “O” (= OK)
  6. En alarme : “A” (alarme en cours) ou “O” (= OK)
  7. Alarme d’avertissement : “S” (= strobe) ou “O” (= OK)

Test du protocole avec Putty

Dans mon cas, le message de retour “RA001DOOOOOO” m’indique que mon alarme est désarmée et que tout est OK : pas de zone en mémoire, pas d’alarme en cours, pas de défaut détecté, bref le système est prêt !

Pour l’interrogation d’une zone en particulier on peut faire un “RZxxx” où xxx est le n° de la zone. La réponse indiquera entre autre l’état de la zone (ouverte ou fermée).

Pour armer le système via le protocole on peut lancer la commande “AA001A1234” : AA pour “Arm Area” suivit du secteur à armer. Le  3ème “A” indique le mode d’armement (A pour normal, F pour forcé, S pour partiel ou I pour instantané) suivit du code PIN. Dans la commande “AA001A1234”, on arme le secteur n°1 en mode normal (armement complet) avec le code PIN “1234”.

Pour désarmer l’alarme du secteur n°1 en utilisant le code PIN “1234”, on lancera la commande “AD0011234” tout simplement.

Toutes ces commandes sont de type “Request-Response” à notre initiative. Il en existe beaucoup d’autre commande la possibilité de récupérer les labels des secteurs, zones et utilisateurs, activer/désactiver les sorties PGM, lancer des alertes médicales, feu ou panique, réinitialiser les boucles d’incendie ou encore contrôler les entrées virtuelles.

Autrement, le module Paradox fait aussi du “Push” sur le port série. A chaque évènement de l’alarme, il écrit sur la liaison série un code d’évènement nommé les “System Events”.

Les “System Events” ressemblent toujours à la forme : “GxxxNyyyAzzz”. Le premier groupe (xxx) est le code du groupe de l’évènement, le 2ème (yyy) le numéro de l’évènement et enfin le dernier (zzz) le numéro du secteur.

Par exemple, pour une zone ouverte c’est le groupe n°1 et quand la zone est fermée c’est le groupe n°0. Dans ces deux cas, le n° de l’évènement est le numéro de la zone.

Ainsi lorsque j’ouvre ma porte d’entrée (zone n°4 du secteur 1 par exemple), je lirai sur le bus la chaine “G001N004A001”. Une fois la porte fermée, l’évènement sera “G000N004A001”.

Il existe plus de 60 groupes d’évènement, parmi les plus importants :

  • 0 et 1 lors des changements d’état de zone (zone fermée ou zone ouverte)
  • 2 pour les zones dont autoprotection s’est déclenchée
  • 5 quand un utilisateur saisie son code (le groupe “yyy” indique le n° de l’utilisateur)
  • 9 et 10 pour l’armement du système
  • 13 et 14 pour le désarmement
  • 24 lors d’un déclenchement de l’alarme
  • 36 à 40 pour les défauts détectés
  • 64, 65 et 66 pour les différents états

Partant de tout çà, j’ai développé une librairie C# permettant de piloter l’alarme Paradox et lever des évènements .NET à chaque évènement du système.

Par exemple pour armer ou désarmer le système, il suffit  d’invoquer les méthodes suivantes :

Pour l’interrogation des zones :

Demo API Paradox

C’est le même principe pour les secteurs ou les labels (étiquettes) :

Demo API Paradox

Enfin, la classe “SystemEventManager” me mets à disposition plus d’une trentaine d’évènements :

SystemEventManager

Par exemple, pour s’abonner au changement de zone afin de savoir si une porte s’ouvre ou se ferme, ou si une présence est détectée par un détecteur volumétrique :

Ainsi tous les évènements générés par la centrale Paradox et toutes les actions sont implémentées dans cette librairie. Libre à vous de l’intégrer dans vos applications. Personnellement, je l’ai intégré à mon système Constellation comme nous le verrons ci-après.

Vera Lite

A noter tout de même, pour les utilisateurs de la Vera Lite, un plugin est disponible sur : http://code.mios.com/trac/mios_paradox-alarm ! Par contre ce plugin ne semble plus maintenu. Il  a été développé pour UI2 et UI4, je n’ai aucune idée s’il fonctionne toujours sous UI5 ou 7 !

Pour ma part je n’ai pas voulu confier cette responsabilité à la Vera, préférant intégrer tout çà directement dans ma solution maison “Constellation”.

Comme nous le verrons dans la suite de cet article, l’intégration du système d’alarme dans la Constellation me permettra la création d’interface de pilotage et supervision très facilement ainsi que l’élaboration de scénario de domotique avancé.

Suite au 2ème épisode

Domotique,Alarme
Share this Story:
  • facebook
  • twitter
  • gplus

Comments(52)

  1. Simplearetenir
    le 22 décembre 2014 à 09:50

    Superbe article, au final tu peux nous dire combien cela t’a couté ?

  2. Sebastien
    le 22 décembre 2014 à 10:36

    Bonjour,
    Pour les produits Paradox, j’ai trouvé un très bon revendeur agréé en Bulgarie avec qui j’ai pu avoir de très bons prix comparé aux revendeurs français. Pour le reste (câbles, sirènes, batteries, transformateur ou encore les détecteurs périmétriques) j’ai trouvé çà chez des revendeurs en France.
    En tout et pour tout, avec 200 metres de cable blindé 5 paires, la centrale & transfo, les sirènes & batteries, une bonne demi-douzaines de capteurs volumétriques (les DM60 et DM70 pour les animaux) et capteurs périmétriques grade 3 + sabot pour porte garage, le module d’intégration PRT3 pour la domotique, le module de programmation USB et les deux claviers K656 et TM50 sans oublier les différents frais de port, je m’en sors pour 1.050 euros. Et encore, comptez 200€ pour le module d’intégration domotique ce qui représente tout de même 20% du coût de l’alarme !
    En comparaison, dans les grandes surfaces de bricolage, pour le même prix vous avez une simple alarme sans-fil avec pas plus d’un clavier et 3 ou 4 détecteurs !

  3. Vincent
    le 27 décembre 2014 à 18:06

    Encore un très bon article, riche en détails et très instructif pour ceux qui sont indécis. J’attends avec impatience tes futurs articles (mirror v3, serveur constellation…).

  4. Mathieu
    le 12 janvier 2015 à 21:05

    Bonjour et merci pour cet article super intéressant!
    J’ai moi même une alarme Paradox SP6000. Penses tu que je puisse l’attaquer de la même manière? Je possède par contre le module IP150, ces mêmes commandes en telnet sur le port 10000 ne retournent rien…

    Merci de ton aide

  5. Sebastien
    le 13 janvier 2015 à 14:10

    Bonjour Mathieu,
    Malheureusement le module IP150 n’a pas d’API exploitable ! C’est ce qui m’a découragé de l’acheter préférant ainsi refaire ma propre application comme présenté dans la deuxième partie de cet article !
    Cependant avec Sélénium couplé à PhantomJS, tu peux simuler un client Web pour piloter l’interface Web de l’IP150 et remonter les informations. Pas très « propre » ni performant mais ça fait le job !
    Pour exploiter le protocole ASCII il te faudra obligatoirement la carte PRT3 mais celle-ci ne fonctionne qu’avec la gamme EVO. Sur les SP, tu ne pourras pas utiliser ce protocole, juste la fonctionnalité d’impression !
    Il te faudrait alors remplacer ta carte SP6000 par une EVO192 en conservant tes modules, claviers, batterie alimentation, etc.. En théorie, tout les éléments sont compatibles, juste la carte à changer ! Pour les modules utilisants le bus (détecteurs numérique, claviers, modules d’extension, etc…) vérifies quand même la compatibilité avec la EVO!
    Voir : http://www.alarmtec.co.za/userfiles/file/COMPATIBILITY_CHART.xls ou le site de Paradox : http://www.paradox.com/ pour les détails.

  6. Julien LG
    le 8 février 2015 à 14:28

    Bonjour,

    Super article et vraiment bon boulot Sébastien !

    Je dispose d’une MG5050 (filaire + sans fil) avec IP150, je pense que je suis dans le même cas que Mathieu, la MG n’est pas compatible avec la carte PRT3 (qui est pas donnée au passage pour juste faire passerelle d’info vers de la domotique!). Je me demande s’il n’est pas possible d’avoir des retours d’infos via le module sans fil de la centrale ? C’est du 868Mhz propriétaire j’ai pas trouvé beaucoup d’infos la dessus… Sais tu si c’est possible?

    J’ai un raspberry + module RF433 et bientot Zwave avec Domoticz dessus qui tourne, si le zwave permet de capter des infos de la centrale ça serait top.
    Je ne suis pas trop développeur et la rustine que tu indiques avec Sélénium et PhantomJS me semble assez lourd a mettre en place… Je pourrais faire tourner ça en parallèle sur mon Raspb? La page web de l’ip150 est vraiment basique je vois même pas comment remonter l’état des capteurs car c’est représenté par une couleur.

    Je n’avais pas prévu ce besoin initialement mais il est vrai que de pouvoir faire interagir la domotique de la maison avec le système d’alarme c’est top, je suis également d’avis cependant a avoir 2 systèmes bien distincts, le niveau de sécu est quand même meilleur.

    Merci par avance pour tes conseils,

    PS : J’étais aux techdays l’an dernier et ta présentation avec le miroir était top 😉

  7. Baptiste
    le 4 mars 2015 à 17:51

    Bonjour à tous,
    Réalisant dans pas très longtemps une extension de mon pavillon, je suis intéressé par l’acquisition d’une alarme Paradox, par contre je partais plus sur une MG5050 avec module IP150.
    Je compte aussi m’équiper d’une box domotique (Fibaro pour le moment!) pour gérer un peu de domotique standard (volet roulant, porte garage, portail, lumieres, etc … )
    Ton tuto est super et il me fait hésiter dans mon choix.
    Cependant il y a un élément que je ne comprends pas très bien. Ton système Constellation est « obscure » je ne vois pas de quoi il est composé (un PC?). Plus concrètement comment pourrait être fait le lien entre le module PRT3 et une box domotique classique (sans parler du plugin vera) ?

    Sinon pour les possesseurs d’une MG5050 n’est il pas possible de récupérer des infos sur l’état de l’alarme via les sorties PGM ?
    J’ai vu des tuto avec d’autres alarmes pour faire une interface avec des box domotiques par ce moyen-là.
    http://www.domotique-info.fr/2014/07/recuperation-etat-alarme-box-domotique/
    http://www.domotique-fibaro.fr/index.php/topic/1437-domotisation-z-wave-dune-alarme-diagral/

    @+
    Bat

  8. Julien
    le 5 mars 2015 à 10:35

    Bonjour,
    J’ai commencé de mon côté à faire un script pour aller récupérer les infos sur la page web de l’IP150. J’ai réussi a gérer l’authentification par contre pour l’instant je bute sur la récupération du statut global de l’alarme + de chacun des capteurs car le code web est assez vieillot (a base d’iframe….) du coup cela ne se charge pas automatiquement, donc la je galère un peu… Je vais mettre a jour mon module car je suis en v1.00 et il y a eu des correctifs depuis d’après ce que j’ai vu ça corrige surtout des bugs mais bon peut être que l’interface a été améliorée à voir…

    Concernant les PGM je pense que c’est possible de récupérer un statut via ces contacts sec effectivement (j’ai déja une LED connectée sur les PGM qui s’allume quand j’active l’alarme), par contre a mon avis tu arrivera uniquement a récup un statut général (alarme ON ou OFF), tu ne parviendras pas a récupérer l’état de chacun de tes capteurs de manière individuelle (ce qui a mon sens est très intéressant pour interagir avec nos boxs domotique sur des scénarios de présence).
    A+

  9. Sebastien
    le 6 mars 2015 à 08:09

    Bonjour,
    La plateforme Constellation sera bientôt diffusée , juste le temps de la packager, écrire les documentations, etc..
    Dans la Constellation tu exécutes des packages (= programme) qui peuvent communiquer ensemble. J’ai un package Paradox me permettant d’interfacer le module PRT3 et j’ai un autre package « Vera » pour l’interface avec le monde Z-Wave. Pour ma part, j’ai écrit encore un autre package « MyBrain » qui lui contient l’intelligence ou plus simplement des règles comme expliquer dans la 2ème partie de cet article.
    Tout sera proprement expliqué dès que la plateforme sera rendu publique 🙂
    Autrement, pour les sorties PGM, je ne connais pas en détail la gamme MG mais sur les EVO tu as 5 sorties PGM que tu peux programmer. Pour chaque sorties, il faut spécifier l’événement d’activation de la sortie et l’événement de désactivation.
    Par exemple, tu peux activer une sortie lorsque tu armes le système ou bien quand une zone est ouverte ! On peut également spécifier des « plages » : par exemple activer la sortie lorsqu’une des zones de 1 à 5 est ouverte ! Tous les événements de l’alarme sont exploitable dans la programmation des sorties.
    Par contre il n’y a que 5 sorties (dont la dernière est un relais) donc ça limite fortement le nombre d’événement que tu peux « capter » mais c’est toujours çà.
    Bien à vous,

  10. CALLEJON
    le 8 mars 2015 à 10:39

    Bonjour Sébastien , je me rapproche vers vous car j’ai acheté une alarme paradox sp 7000 avec un ip 150 et 307 USB en BULGARIE. J’ai mis pas mal de temps a comprendre le système et effectivement il fonctionne; en revanche je bute sur quelques éléments de raccordement. Peut-être pourriez vous me renseigner
    J’ai téléchargé le logiciel winload quand j’ouvre le logiciel me demande un code utilisateur et mot de passe, comment l’obtient-on?
    Quand on active le doublage de zone atz touts les zones doivent-elle raccordé comme le schéma ou on peut cabler que2 ou 3 zone comme cela.
    Pour le blocage de ligne de ma sirène auto alimenté doit je utilisé la sortie pgm ,
    Merci par avance
    Mr CALLEJON

  11. Sebastien
    le 8 mars 2015 à 11:46

    Bonjour,
    L’utilisateur est « master » et le mot de passe « 0000 » si mes souvenirs sont bons ! Il vous sera demandé de réinitialiser le mot de passe au 1er démarrage !
    Si vous activer l’ATZ toutes les zones peuvent être doublées ! Pour cela les deux détecteurs sur une même entrée doivent avoir deux résistances différentes (1 et 2 kOhms) pour que l’alarme puisse les différencier ! Dans WinLoad vous verrez vos « inputs » en double !
    Après libre à vous d’exploiter cela ou pas : sur Z1 vous pouvez vous qu’un seul détecteur alors que sur Z2, en avoir deux ! Il ne restera plus qu’à activer les entrées dans Winload !
    Pour la sirène pas besoin d’utiliser les sorties PGM, mais directement la sortie BELL. Si vous avez une sirène auto-alimentée, connecté le 0V au AUX – de votre Paradox, l’entrée 12V sur BELL+ et l’entrée SIR (déclenchement de la sirène) sur BELL- en ajoutant une resistance entre BELL+ et BELL- ! Ainsi en cas d’alarme ou sabotage, la tension ne parviendra plus à la sirène et la déclenchera ! N’oubliez pas non plus de connecter une boucle d’AP sur celle-ci.
    Bon courage

  12. titi007
    le 9 mars 2015 à 15:59

    Super article !
    moi aussi dans le même cas que julien et mathieu, une paradox sp6000 avec le module ip150.
    ça marche super bien mais c’est vrai que ce qui serait bien, serait d’avoir l’état des zones pour que ma box domotique (eedomus) puisse interagir … donc si quelqu’un y arrive, je suis plus que preneur 😉

  13. axel2b
    le 15 mars 2015 à 11:44

    Bonjour,
    Votre article m’a convaincu d’acheter une alarme EVO 192 ; pouvez-vous communiquer les coordonnées du fournisseur PARADOX en Bulgarie ?
    ,

  14. Julien
    le 15 mars 2015 à 21:06

    Hello,

    Moi j’ai tout commandé sur ebay a un vendeur Italien (fpmelettronica) et je n’ai eu aucun problème ! C’est vrai que c’est beaucoup moins cher que chez nos revendeurs Français !
    Si tu tappes paradox dans ebay tu va le voir dans les premiers vendeurs 😉

  15. Sebastien
    le 16 mars 2015 à 09:42

    Bonjour à tous,
    Mon revendeur en Bulgarie ne commercialise plus sur internet sur ebay depuis début de l’année.
    Comme j’allais le suggérer, le plan B c’est »fpmelettronica » qu’on retrouve sur leurs site web (en italen) ou sur eBay.
    J’ai aussi commandé quelques pièces chez eux (notamment le transfo TF40 qu’on ne trouvait pas en bulgarie). Aucun problème !
    Juste faites attention de bien préciser les modèles FR ou EN pour des claviers « physiques » (non touch comme le TM50 où il n’y a aucun boutons physiques).
    En effet, j’avais commandé le K656 chez fpmelettronica mais je l’ai reçu en version « italienne ». Alors certes on peut flasher le « firmware » pour changer la langue, mais ce qui m’embetter n’était pas le « sotfware » mais plutôt le « hardware » : les boutons « Arm », « Off », « Stay », « Enter », « Clear », etc… devenaient « Totale », « Notte », « Perim », « Disins », « Canc », « Invio », etc… Non pas que j’aime pas l’Italie, mais c’était pas top 🙂
    Cependant le service « SAV » est présent, après avoir expliqué que cela ne venait pas du software, ils ont repris le clavier en me remboursant l’intégralité par Papyal (juste les frais de retour à ma charge tout de même).
    Donc si vous devez acheter des périphériques avec des touches physiques, précisez bien que vous ne voulez pas des modèles IT.

  16. Mathieu
    le 6 avril 2015 à 07:18

    Bonjour,

    j’ai un peu avancé sur le sujet. J’arrive maintenant à récupérer de maniere rapide l’état de l’alarme sans passer par les mail envoyés par l’IP150. Pour réalisé ça, j’ai juste utilisé les sorties PGM et un IPX800. Par contre, toujours impossible d’armer/désarmer en passant par ma centrale domitique 🙁 Aucune entree sur la centrale :((

    @Julien: Votre script est développé dans quel language?

    Merci

  17. Julien
    le 16 avril 2015 à 16:16

    Bonjour Mathieu,

    J’ai attaqué en casperjs mais la je suis toujours bloqué avec ces iframe du coup je ne parviens pas a récupérer les informations sur le statut global de l’alarme et des zones (pourtant on doit plus être très loin…). Si ya un dev dans le coin avec une âme charitable… 😀
    Avec ta méthode tu dis récupérer le statut global de l’alarme mais arrives tu a avoir le détail de chacun de tes détecteurs? Tu va être limité par le nombre de sorties PGM de ta centrale non?
    Julien

  18. symphorien
    le 28 avril 2015 à 01:39

    slt svp comment configuré les sorties pgm avec le k32lcd sur sp6000 ?
    comment agit sur les sections?
    comment faire pr connecter mon pc(win 7) avec le sp6000 via usb307 ?

  19. Mathieu
    le 9 mai 2015 à 17:20

    Bonjour

    effectivement, je suis limité par les Sorties PGM, disons que ça fait le minimum, armement/désarmement…
    Envoie moi tes sources (baron.mathieu@free.fr), que je regarde un peu.

    ++

  20. Philippe
    le 22 mai 2015 à 10:20

    Bonjour,
    Tout d’abord bravo Sébastien pour ce développement brillant et pour cette intéressante discussion tout-à-fait dans ma problématique.
    Je souhaite remplacer une vieille alarme filaire et faire des automatismes annexes (porte de garage, lumière) avec de la domotique standard z-wave.
    J’ai commencé à chercher un système d’alarme en pensant au vu du développement de la domotique que je n’aurais que l’embarras du choix et j’ai été très étonné de ne quasiment pas trouver de solution pour coupler une alarme filaire avec de la domotique. Seulement:
    – alarme Satel avec une box Fibaro
    – Zipabox avec le module alarme
    Ces 2 solutions ne me satisfaisant pas, je m’oriente vers une alarme filaire Paradox MG5050 ou Satel Versa Plus qui permettent d’avoir des télécommandes à 4 boutons avec retour d’état (ouverture/fermeture, armement/désarmemement). Pour la partie domotique, je privilégie les solutions ouvertes: ce serait Raspberry Pi2 avec Domoticz ou Jeedom.
    Reste le problèmes de l’interface entre les 2 que je souhaiterais sans fil, la centrale d’alarme et la centrale robotique n’étant pas au même endroit. Mon idée est de récupérer l’état de l’alarme et de la commande ouverture/fermeture par les sortie PGM en les connectant sur 2 modules Fibaro FGBS-001 et de piloter la mise en service de l’alarme avec un module avec sortie sur relais sec (ex: FGS-211)
    @Mathieu: il doit être possible de piloter l’armement/désarmement de l’alarme en définissant une zone de type « Interrupteur à clé ». Évidemment, ça occupe une zone filaire qui ne peut plus être utilisée avec des détecteurs.
    En ce qui concerne l’alarme MG 5050, 2 choses me chagrinent:
    – le programmation par un soft windows dont la pérennité n’est pas assurée
    – les sorties PGM dont bizarrement les docs ne disent pas de quelle type elles sont: collecteur ouvert, relais sec…
    Avez-vous des infos sur ce dernier point ou sur les problèmes que pourrait comporter cette solution ?

  21. titi007
    le 5 juin 2015 à 18:56

    julien et mathieu, pour l’instant, moi, je cherche surtout a récupérer l’état de l’alarme et les l’état des contacts.
    si vous pouviez partager vos sources svp 😉
    pour les sorties pgm, c’est dur de savoir de quelle type elles sont !
    je pensais aussi mettre un FGBS-001 ou même raccorder directement les PGM sur les rj11 de l’eedomus…
    merci

  22. Alan
    le 6 juillet 2015 à 15:52

    Bonjour et merci beaucoup pour ce poste détaillé et très intéressant.
    Une petite question simple : vous dîtes avoir acheté du cable blindé 5 paires. Du câble 2 à 3 paires ne permet-il pas de se raccorder à tout type de détecteur/sirène/commande (hormis peut-être un détecteur à caméra ou un interphone) ?
    Merci

  23. Sebastien
    le 6 juillet 2015 à 16:35

    Bonjour Alan,
    Pour une bobine de 100 mètres souple : la 3 paires est à 26 euros versus 38 euros pour la 5 paires ! Donc quitte à tirer du câble j’ai pris du 5 paires (10 fils) pour « avoir de la marge » !
    Sur certaine partie de la maison je n’ai tiré qu’un seul câble pour plusieurs zones ! Grâce aux différents fils on peut « mutualiser » un câble pour plusieurs équipements de l’alarme ou même pour un autre usage (domotique, sonnette, interphone, etc..).
    Pour un détecteur analogique il vous faut généralement 2 paires (l’une pour la boucle d’alarme et l’autre pour l’AP) et idem pour un détecteur numérique ou clavier connecté au « bus » (1 paire pour l’alimentation et 1 paire pour la communication). Pour une sirène comptez 5 fils : 2 pour l’alimentation/charge, 2 pour l’AP et 1 fil pour le déclencheur !
    Bien à vous

  24. axel2b
    le 7 juillet 2015 à 22:09

    Pour faire suite à un précédent post, j’ai commandé l’EVO192 et les détecteurs chez fpmeletronicca et j’en suis satisfait. Je vais maintenant commander le clavier.
    @sebastien : est ce qu’à l’utilisation 2 claviers sont nécessaires dans une maison. Je suppose un clavier proche de l’entrée (type K656) et le 2nd à côté de la centrale (type TM50). Est ce que le TM50 est pratique à l’usage ou ne faut-il pas mieux choisir 2 K656 ? Merci pour ton retour d’expérience.

  25. Sebastien
    le 8 juillet 2015 à 09:23

    Bonjour Alex,
    Pour ma part oui, deux claviers : un dans l’entrée (entrée/sortie dans la maison) et surtout un autre à l’étage, juste à côtés des chambres pour pouvoir armer/désarmer l’alarme le soir & au réveil !
    Après tout dépend dans la configuration de ta maison 😉 Un clavier à proximité de la centrale ne servirait pas ! Pour ma part la centrale est dans la cave pas très accessible ! Quand j’ai besoin de la programmer, j’utilise un des mes deux claviers pour désactiver la zone d’AP du boitier, puis je descends à la cave avec mon PC et le module USB pour la programmation !
    Autrement, au début je pensais mettre que des K656, puis suite à un problème de livraison par fpmeletronicca du 2ème K656, j’ai opté pour un TM50 qui n’est pas beaucoup plus cher !
    Si c’était à refaire j’aurai mis que des TM50 ! Ils sont vraiment bien, plus esthétique, une belle interface et plus intuitive, des wizards pour les actions simples comme la gestion des users, des fonctionnalités supplémentaires (One screen monitoring, slideshow, etc..).
    A+

  26. Nicolas
    le 20 juillet 2015 à 14:44

    Bonjour,

    Bravo Sébastien pour ce post très intéressant, j’ai lu par la même occasion les autres posts, tous aussi bien explicite les uns et les autres.
    Je suis en pleine reflexion ( 6 mois) pour la mise en place d’une solution domotique dans ma maison ( maison neuve d’il y 5 ans).
    Malheureusement je n’ai pas pensé à la mise en place de « câble » pour une alarme filaire ainsi que pour un système hifi :-).
    Pour l’instant je regarde tous ce qui s’effectue en terme de domotique, et alarme.
    Je suis d’accord sur le fait de bien séparer la partie Alarme de la partie domotique.
    Par contre récupérer les états ( lecture) de l’alarme vers les domestiques est indispensable pour moi.
    Comme je l’ai indiqué ma contruction est neuve, donc je ne souhaite pas faire des trous pour passer du fil.
    Comme vous connaissez bien les produits paradox je souhaiterais avoir votre avis sur ma reflexion :

    Je vais donc partir sur une alarme EVO avec l’extension PRT3 afin de profiter du bus de communication et récupérer les états, et
    l’extension RTX3 afin d’avoir 32 modules sans fil.
    Il y a quelques limites :
    – pas possible d’avoir un clavier sans fil,
    – pas possible d’avoir des sirènes sans fil.
    Pour les sirènes les connecter directement à l’alarme en filaire augmente la sécurité ( destruction de l’alarme etc)
    –> la sirène ce déclenche sous ordre de la centrale ou plus alimenté par celle ci : si j’ai bien compris.
    Ma central sera dans mon garage je vais donc la sécuriser avec des composants filaires ( Detecteurs d’ouvertures : 2 fenêtre et 2 portes, Détecteur de présence : vérifier que personne approche de la centrale).

    Savez vous s’il est possible d’ajouter une batterie à la centrale ( en cas de coupure électrique ? )

    Avez vous implementé la notion de gestion de Badge ? si oui est ce vraiment utile ?

    Nicolas

  27. Julien
    le 28 août 2015 à 16:55

    Bonjour,

    J’ai pu réussir a finaliser mon script qui permet d’aller interroger l’IP150 en http (avec casperjs qui simule un navigateur en mode texte) et qui va récupérer le statut global de l’alarme ainsi que celui de chacun des zones. Il génère ensuite un fichier a la syntaxe json avec les infos récupérées.

    Sur ma box domotique j’ai créer des devices virtuels qui représentent le statut global de l’alarme ainsi que tous mes détecteurs. Enfin depuis un petit script bash je vais parser le fichier json et mettre a jour mes devices avec une requête json toutes les 5 min.

    Ceux qui ont un IP 150 et qui souhaitent faire la même chose laissez moi votre mail et je vous enverrais mes sources 😉

  28. david
    le 21 octobre 2015 à 23:05

    Bonjour sebastien ,
    je debute ds le monde de l’alarme ,ton explication est tres complete et instructive pour les personnes comme moi qui cherchent a s’equiper . je souhaite m’équiper en paradox evohd , tm5 et l’ip 150 , j’utilise en domotique une solution opensource domoticz qui me satisfait équipé de module fibaro ,est ce que ta solution avec les requettes json , fonctionnerai afin de piloter l’alarme , via domoticcz ?

  29. Yoann
    le 22 octobre 2015 à 15:22

    Bonjour,
    @Julien: je cherche à intégrer mon alarme Paradox SP7000 avec IP150 à Jeedom. Pourrais-tu m’envoyer en MP tes sources?
    Merci

  30. James
    le 10 novembre 2015 à 19:09

    Des cartes relais comme la PGM4 peuvent vous servir pour ajouter des sorties PGM – programmables – sur les SP et MG sauf la console MG6250. Si vous chercher des tarifs spéciaux Paradox pour la France, n’hésiter pas à me contacter en MP.

  31. glu
    le 25 décembre 2015 à 18:22

    Bonjour,

    Merci pour vos informations.

    Je possède une Paradox MG5050 et l’interface IP 150.
    Je souhaiterai l’interfacer avec mon système domotique (Jeedom) pour, par ex, savoir quand l’alarme se met en surveillance pour basculer mon thermostat (NetAtmo) en mode économie d’énergie…

    Je ne trouve pas d’API, ou mieux CGI, pour le modèle Magellan MG 5050… auriez vous des infos?

    Cordialement

  32. MathieuMf
    le 23 février 2016 à 12:44

    James : si jamais vous repassez par ici, ça m’intéresse (pas possible de faire de MP …).

    Sebastien : pour l’IP 150, j’ai cru comprendre que le module permettait normalement de faire remonter toute les informations sur un outil de supervision centralisé. Je ne suis pas encore équipe, mais je regarderai dans cette direction.

  33. Grégory Van hammée
    le 7 mars 2016 à 22:35

    Bonjour Sébastien, je suis analyste programmeur et j’ai suivi exactement le même cheminement que toi. J’ai acheté le evo192 (+extension +wifi) avec 2 sirènes, 10 détecteurs volumétriques, deux détecteurs incendies et trois claviers. Je viens de commencer l’installation et je suis très content d’être tombé sur ton article très clair et détaillé. Peut-être pourrais-je te poser quelques questions sur les connections filaires? As-tu trouvé une doc claire sur la façon de raccorder les fils? Merci, Greg

  34. Yves
    le 14 mai 2016 à 21:34

    Je viens de terminer l’installation d’une MG5050 + TM50 (clavier) + IP150 + REM 2 + détecteurs filaires et sans fil. Franchement faisable avec les notices et à condition d’être un peu bricoleur. Par contre j’ai préféré Babyware pour la communication avec la centrale (+iParadox) bien plus user friendly que WinLoad. LA programmation est un peu prise de tête par rapport à l’installation je trouve. 800€ de budget pour le matériel (acheté sur leboncoin auprès d’un professionnel retiré). Mieux vaut faire l’installation pendant une rénovation ou la construction pour le pssage des câbles…

  35. Yoann
    le 21 juin 2016 à 12:07

    @Julien: si de passage, peut-être pourrais-tu déposer tes sources dans un dépôt github ou autre. Je pense que ça intéresserait pas mal de monde.

  36. Martin
    le 16 septembre 2016 à 20:53

    Bonjour Sébastien,

    je n’arrive pas à mettre la main sur du câble blindé 5 paires à 38€ (ni même un prix approchant en faite). Aurais-tu un lien (ou au moins la réf du câble) pour me dépanner SVP.

    Merci d’avance!

  37. Sebastien
    le 16 septembre 2016 à 23:10

    Le marchant était ombilicable.fr mais je viens de voir que le site est maintenant destockable.fr.
    Le câble en question : 5 paires en 0,22m² avec blindage général à 25,76€ les 100 mètres (http://www.destockable.fr/cables-alarme-incendie/36-Cable-alarme-souple-10X022-100m.html)
    Ils ont aussi bcp d’autre modèles (voir http://www.destockable.fr/31-cable-intrusion-souple) : de 2 à 10 paires, par 100 ou 500 mètres, avec une paire en 0,75m² pour l’alim , etc.. !
    Bon achat !

  38. Martin
    le 19 septembre 2016 à 06:16

    Merci beaucoup pour ta rapidité ! Et bon courage pour ta constellation que je suis avec grand intérêt.

  39. Simplearetenir
    le 3 octobre 2016 à 13:20

    Superbe article. As-tu installé des capteurs d’ouverture (fenêtre ou porte) ? Si oui quels références as tu pris ?
    Merci d’avance !

  40. TALL Abdel Kader
    le 23 novembre 2016 à 13:12

    Bonjour Sébastien
    Je dispose d’une centrale d’alarme, et je voudrais avoir un report distant par liaison FH : c’est-à-dire en cas de déclanchement de la central d’alarme du site A, avoir un dispositif sur un site distant (site B) exemple préfecture de police.
    Fonctionnement
    En cas de déclanchement de l’alarme sur le site A, nous aurons une alarme sonore et visuelle sur le site B, l’agent de sécurité du site B recevant l’alarme doit l’acquitter par l’impulsion d’un bouton.
    Cet acquittement est répercuté sur le site A par un signal sonore et visuelle.
    L’agent de sécurité du site A acquitte la réception par l’impulsion d’un bouton pour arrêter l’alarme sur le site B et réinitialise son dispositif pour un prochain sicle.

  41. Nico
    le 5 février 2017 à 20:59

    Bonjour Sébastien,
    je pense m’equiper d’une Paradox avec le modul ip150, pour la transmission des alertes.
    comment fait tu pour alimenter ta box adsl en cas de coupure de courant..

  42. bender
    le 1 avril 2017 à 17:43

    Bonjour et merci pour le partage,

    Je sais que ceci n’est pas un forum e mais n’ayant pas trouvé de l’aide ailleurs je tente ici. Voici mon soucis.
    Je dispose d’une centrale EVO 192 avec le module ip150. Tout fonctionne parfaitement sauf que je ne peux pas me connecter à la centrale via ip150 avec l’application iParadox, winload ou encore BabyWare.
    Pas de problème en revanche pour se connecter via le navigateur ou d’autres applications disponibles sur GooglePlay. Pas de problème non plus pour connecter winload directement à la central sur le port serial.

    J’en ai déduit que tant que je me connecte via port 80 (navigateur web, autre app) il n y a pas de soucis. Mais dès lors l’application utilise port 10000 (iparadox, winload etc) impossible de se connecter. Cela est embêtant car j’aurais voulu avoir l’accès aux sorties PGM’s mais cela est impossible même avec les autres applications car pour avoir l’accès à ces derniers il faut se connecter sur le port 10000 qui lui est bien sur ouvert sur mon routeur.

    Le seul infos que j’ai trouvé sur le net c’est que la version 4.0 de firmware (de module ip150) ne permet plus de se connecter à la centrale sur le port 10000 et impossible de trouver un firmware plus ancien…

    Mon fournisseur me renvoie vers paradox et bien évidement aucune réponse de leur part…

    Si quelqu’un a un piste je suis preneur! Merci

  43. François
    le 31 mai 2017 à 15:12

    Bonjour, je cherche à mettre en place un système d’alarme et j’ai lu avec attention ce superbe article.
    Deux ans et demi plus tard, est-ce que les appareils conseillés sont toujours d’actualité ? De nouveaux modèles plus performants, plus pérennes, ou bien moins chers sont-ils sortis ?
    Merci

  44. bender
    le 2 juin 2017 à 10:24

    Salut Francois,

    J’ai mis en place le systeme EVO192 il y a quelques mois et je suis plus que satisfait. Aucun déclenchement intempestif (surtout avec l’option intelizone).

    Le seul rapproche c’est l’absence TOTALE de support de la part de la société Paradox.
    J’ai acheté leur application sur play store et elle ne marche pas de tout. Voilà leur réponse:

    Bonjour

    J’espère que vous allez bien et merci de contacter Paradox Security Systems Ltd.

    Malheureusement, en raison d’une entente avec notre réseau de distribution, le département du soutien aux distributeurs de Paradox ne répond pas à l’utilisateur ou à l’installateur quand ils rencontrent des difficultés avec leur système d’alarme. Je vous invite donc à contacter le distributeur de votre région afin qu’il puisse fournir des réponses à vos questions.
    http://www.paradox.com/FindDistributor/v5/

    Merci de votre compréhension et je suis désolé pour les inconvénients que cette situation pourrait vous causer.

    Cordialement,

  45. bender
    le 10 juin 2017 à 19:47

    salut, à tous,

    Je pose ca ici on ne sait jamais ca va peut être servir à quelqu’un.

    J’ai résolu mon problème en achetant un module ip150 avec la version v1.39 de firmware.
    En fait, les nouveaux modules ont la version V4.0 or avec cette dernière on ne peut plus utiliser l’application iParadox mais plutôt « Insite Gold ». Le soucis ce que avec cette nouvelle appli on doit souscrire un abonnement (payant bien sur) et de coup tout passe par leur serveurs..

    Par contre dommage qu’avec EVO192 on a l’accès à seulement 5 PGM’s (avec SP7000 c’est 16)

    a+

  46. Fabrice
    le 9 juillet 2017 à 20:27

    Bonjour,

    Sur Android, il y une application gratuite : Alarmin
    Pouvez-vous tester si elle est compatible avec la version 4.x des firmware des modules IP150.

    Merci

  47. Fabrice
    le 9 juillet 2017 à 20:28

    Bonjour à tous,

    Des personnes ont-elles réussies à interfacer leur alarme Paradox avec Jeedom ?
    J’ai une MG5050 et un module IP150.

    Merci

  48. bender
    le 11 juillet 2017 à 13:14

    salut,

    Oui je connais Alarmin mais cela ne marche pas avec V4.xx

  49. Eric
    le 29 août 2017 à 19:09

    Bonjour à tous
    Je possède une Sp6000 avec un Ip150 que je viens de mettre à jour en version 4…… quelle erreur! Depuis aucune connexion ne fonctionne avec l’Ip150!
    Winload, infield, locate Ip, adresse IP ….. rien ne fonctionne. Encore plus grave encore, quand je connecte l’Ip150 au port série la led tx/rx ne s’allume plus. La sortie output2 resté allumée. Lorsque je connecte le lan, la diode Link s’allume. Puis au bout de 10 secondes, output2 et link clignotent….
    Avez vous une idée de mon problème ?

  50. Eric
    le 29 août 2017 à 19:55

    Rebonjour

    Pour info, j’ai des codes d’accès au site paradox.com pour télécharger toutes les versions logiciel de cette marque. Si certains veulent ces fichiers…je peux vous les télécharger.

  51. Philippe
    le 22 octobre 2017 à 16:42

    Bonjour,
    J’essaie de connecter mon mg5050 et ip150 sur un routeur tplink Mr 200.
    Je n’arrive pas à configurer le NAT avec ce routeur. Avez vous fait l’expérience. ?
    J’utilise iparadox.

    K

  52. Ingrid
    le 5 novembre 2017 à 16:39

    @Eric,
    Bonjour, les codes d’accès au site paradox m’intéressent. N’ayant pas acheté mon alarme sur les sites partenaires, je ne peux pas avoir de codes d’accès et pour récupérer les dernières versions des logiciels (Babyware surtout), c’est galère.

    Par avance, merci !

Leave a comment

Comment