Feb.04

[VS Extensibility] Part 2 : créez vos fenêtres d’outils avec CreateToolWindow2 !

image Continuons notre découverte sur développement d’add-ins pour Microsoft Visual Studio, l’IDE de prédilection pour les développements sur plateforme Microsoft/.NET. Dans la 1ere partie nous avons vu de quoi était constitué un add-in et comment il fonctionnait. Dans cette 2ème partie nous verrons comment créer des fenêtres d’outils dans Visual Studio.

Nous nous étions contenté, dans la partie 1, d’afficher une simple MessageBox lors du clique sur le bouton de notre add-in présent dans le menu Tools (ou Outils) de VS. Nous avons vu que la gestion du clique se faisait dans la méthode Exec (implémentée par l’interface IDTCommandTarget) quand l’argument commandName était égal au nom de notre commande (ex : commandName == « MonAddinDemo.Connect.MonAddinDemo »).

Mais un Add-In lançant une MessageBox n’est pas forcement très utile 🙂 Nous avons plutôt besoin d’afficher notre propre fenêtre embarquant toute la GUI de notre Add-In.

.NET,visual studio

Feb.02

[VS Extensibility] Part 1 : Comment étendre Microsoft Visual Studio

image La plupart des développeurs sur plateforme Microsoft/.NET ont bien l’habitude d’ouvrir leur Visual Studio pour le développement de leurs applications. Lancé en 1997, la 1ère version de Visual Studio (ou VS) nommé tout naturellement Visual Studio 97, a voulu réunir dans un seul et même IDE plusieurs langages qui étaient à l’époque le VB 5.0, VC++, InterDev, VJ++ et FoxPro. Depuis 2002 et l’arrivée de la plateforme .NET, Visual Studio est devenu l’IDE de référence permettant le développement d’application WinForm, ASP.NET (WebForm), Mobile, WPF, Services Web/WCF, workflow, etc… supportant plusieurs langages comme VB.NET, C#, VC++.net et bien d’ autre encore sous forme d’extension.

image La grande qualité de Visual Studio est sa capacité à être étendue pour l’enrichir de nouvelles fonctionnalités (Add-in), de nouveaux langages, designers (DSL), etc.. Dans la version 2008 il est aussi possible de se servir du Visual Studio Shell permettant l’utilisation du socle Visual Studio pour développer un IDE spécifique basé sur VS.

Au fil du temps, les API d’extensibilité de VS se sont de plus en plus ouvertes rendant plus accessible et plus facile le développement d’extension. Ouvrons donc notre Visual Studio 2008 pour y créer un nouveau projet ! Vous retrouverez quelques templates de projets d’extensibilité dont les principaux sont :image

  • VS Addin : pour créer un module/extension dans Visual Studio
  • VS Shell Isolated : pour créer un nouvel IDE basé sur Visual Studio
  • VS Language Package : pour ajouter un nouveau langage dans Visual Studio en spécifiant les analyseurs lexical/syntaxique, le compilateur, la coloration syntaxique pour le langage, etc…
  • VS Package : pour créer un package (visible dans le Splash screen de VS) contenant un ensemble d’éléments graphique, de services, de templates de projets, d’ éditeurs, ou encore de designers.
  • DSL : pour la création de designers dans Visual Studio
.NET,visual studio

Jan.29

Historique .NET : dates et versions (Fx, CLR, IDE et langages)

En préparant du contenu pour des sessions sur le futur de .NET (VS2010, .NET 4.0, C# 4.0 ou encore VB 10), j’ ai été amené à faire un petit tableau récapitulatif des dates et versions des principaux éléments de .NET : le framework, la CLR, l’ IDE Visual Studio et les deux principaux langages .net (C# et VB.net).

Un petit copier/coller pour vous en faire profiter :

image

A bientôt 🙂

.NET

Jan.08

[WPF] PlayAnimations ou comment jouer plusieurs animations les unes après les autres

Lors du développement de SmartCooking (notre projet Imagine Cup) en Mai 2008, j’ ai été confronté à quelques détails techniques avec WPF. Parmi eux : les animations !

Notre application se découpe en plusieurs écrans (menu principal, visualisation du stock, ajout de produits, etc…) tous liés entre eux par de petites animations pour y jouer des transitions entre chaque écran.

image image image image

Plus globalement, si j’ ai trois écrans A, B et C, je crée quelques animations (storyboards) que je nomme ‘StoryboardOpenScreenA’, ‘StoryboardCloseScreenA’, ‘StoryboardOpenScreenB’, etc… Avec donc, à chaque fois, une animation de fermeture et une autre pour l’ ouverture de mon écran !

Il me suffit donc, dans mon code ou par l’ intermédiaire de Triggers, qu’ a jouer ces animations pour réaliser les transitions d’ un écran à l’ autre. Oui mais voila, si je place un trigger jouant plusieurs animations, du type :

… ou directement dans le code, par appel de la fonction BeginStoryboard, mes deux animations se joueront en même temps !! Et croyez-moi, cela n’ est pas très joli surtout quand il y a plus de deux animations en même temps !

Dev,.NET,WPF

Feb.19

MyWordPressUrlRewriteModule (Part 1) et comment héberger WordPress 2.3 sur IIS 7.0

Retrouvez la version 2 de cet article sur la MSDN à l’adresse http://msdn.microsoft.com/fr-fr/architecture/cc512087.aspx

IIS7-logo L’ installation de WordPress sur un serveur IIS 7.0 est un peu différente de ce que l’ on pouvait faire avant !

En effet sous IIS6.0, nous avons le choix d’ exécuter notre PHP au travers des CGI, ISAPI ou alors, ce que j’ utilise actuellement en production et qui est le plus performant : le Fast-CGI pour IIS6.0 qui n’ est ni plus ni moins qu’ un autre filtre ISAPI utilisant de manière optimisée le processus "php-cgi.exe" ! (Pour les intéressés, une documentation pour l’ installation de PHP en Fast-CGI sur IIS6.0 ici)wordpress-icon

De plus, afin de pouvoir profiter des permalink sous toutes ses formes et sans le "/index.php/" nous devions utiliser soit une astuce grâce aux erreurs 404 ou soit (et pour être plus propre) un module d’ URL Rewriting comme celui de Jon Tackabury que j’ utilise pour ce blog et disponible sur IIS.net. A ce sujet, vous retrouverez sur le site de WordPress plus d’ informations sur les permalink et IIS.

Windows Server 2008 étant sortie en RTM il y a maintenant dix jours, la migration de mes serveurs perso est imminente et j’ ai donc testé l’ hébergement d’ un site WordPress sous IIS7.0.

.NET

Feb.14

MySimpleWatch : mesurer un temps d’ exécution simplement avec StopWatch

Introduite dans la version 2.0 du framework, la classe StopWatch (dans l’ espace de nom System.Diagnostic) permet de mesurer facilement et d’ une grande précision de l’ ordre de la microseconde (0.000001 seconde).

Cette classe n’ est qu’ une abstraction de ce que l’ on devait faire avant sous .NET 1.x en utilisant la méthode QueryPerformanceCounter via un DllImport de kernel32.dll, simplifiant ainsi la mesure de temps. (En quelque sorte, une amélioration de ma classe PerfTimer que j’ avais utilisé pour mesurer mon algo de résolution de Mastermind il y a déjà quelques années ^^).

L’ utilisation de StopWatch est très simple. On crée notre objet StopWatch pour pouvoir appeler les méthodes Start et Stop qui vont respectivement permettre de démarrer et arrêter notre timer et on récupère le temps écoulé via les propriétés Elapsed, ElapsedMilliseconds, ou ElapsedTicks. (documentation MSDN de StopWatch).

.NET